Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

ELLUG ELLUG

Accueil > Publications > collections > L'écosse en questions


  • Version PDF

Écosse des Lumières : le XVIIIe siècle autrement

Mis à jour le 11 septembre 2014

Écosse des Lumières
Auteur(s)
Textes rassemblés par Pierre Morère
Prix
22 €
Paru le
1 novembre 1997
Références
9782843100017
Type
Livre
Télécharger le fichier

Résumé

L'ouvrage présente une série d'études sur des auteurs peu ou mal connus des Lumières écossaises (citons par exemple Hugh Blair, George Campbell, William Wilkie, etc.) dont l'influence a été déterminante dans le mouvement des idées en Europe.

Description

Rendu célèbre par ses têtes de proue, David Hume et Adam Smith dans le domaine de la pensée, et par Tobias Smollett, James Macpherson et Robert Burns dans celui de la littérature, le XVIIIe siècle écossais recèle également bon nombre d’auteurs qui ont apporté une contribution majeure aux Lumières. Souvent citées en référence, leurs œuvres sont néanmoins devenues aujourd’hui difficiles d’accès.
Cet ouvrage apporte un éclairage nouveau sur certains aspects de la vie intellectuelle intense qui marqua l’Écosse du XVIIIe siècle, sur l’émergence d’un climat culturel dont les répercussions se firent sentir dans l’Europe tout entière. Tandis que Hugh Blair, Adam Smith et Henry Home of Kames s’interrogeaient sur la notion de belles-lettres, George Campbell exposait une philosophie de la rhétorique ; fidèle à la tradition classique, William Wilkie composait des fables à la manière d’Ésope. Chez les philosophes, Francis Hutcheson, Thomas Reid, James Oswald et Lord Monboddo exploraient les voies nouvelles ouvertes par l’empirisme de Locke, toute en s’efforçant, pour certains d’entre eux, de sauvegarder les acquis de la foi chrétienne et d’une pensée plus traditionnelle. Henry Mackenzie, en littérature, et Gavin Hamilton, par sa peinture, annonçaient le sentimentalisme du XIXe siècle. John Millar, puisant dans la tradition de l’histoire et du droit, exposait sa théorie sur l’origine des rangs dans la société, tandis que toujours présent mais sous une forme différente, le vif antagonisme entre catholiques et presbytériens s’était atténué pour mettre en évidence la dichotomie entre Highlands et Lowlands.
Outre de nombreuses citations données dans les textes, dans la langue originale et en traduction, de larges extraits de textes rares sont proposés au lecteur.
  • Version PDF

Rechercher

un document

Rechercher un document


Rechercher

d'un document

Éditions littéraires et linguistiques de l’université de Grenoble – Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9