Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

ELLUG ELLUG

Accueil > Catalogue > Sciences humaines et communication


  • Version PDF

Portraits d'ateliers : un album de photographies fin de siècle

Mis à jour le 12 décembre 2014

Portraits d'ateliers
Auteur(s)
Sous la direction de Pierre Wat
Prix
33 €
Paru le
15 janvier 2014
Références
9782843102653
Type
Livre
Télécharger le fichier

Résumé

Reproductions des photographies d'un album des années 1880-1890 de portraits d'artistes dans leur ateliers, avec deux textes d'introduction et une notice.

Description

Nous sommes à Paris, vers 1890. Un amateur, pour sa délectation personnelle, se procure un album près de cent photographies représentant des ateliers d'artistes parisiens, ornées, pour la plupart, de la présence de leur principal occupant. Ce recueil, aujourd’hui conservé dans les collections de la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, fait figure d’emblème pour le siècle qui l’a engendré. Car en lui, deux trajectoires, en apparence contradictoires, se croisent sans s’annuler l’une l’autre: celle qui vit la sacralisation de la figure de l’artiste, et celle, non moins puissante, de sa sécularisation. Dans l’atelier, et plus encore dans sa représentation, le sacré et le commerce font bon ménage. C’est parce que l’art a connu, depuis le Romantisme, une véritable sacralisation que l’atelier y a gagné « l’aura d’un lieu de culte ». Mais c’est parce que l’on s’est mis à pouvoir pénétrer dans ce « petit sanctuaire » qu’il a été possible de faire commerce de ses images. C’est bien le XIXe siècle, avec ses religions mercantiles, sa nostalgie de Dieu et son commerce fétichiste des reliques, qui se donne à voir ici.
Au-delà des amoncellements de bibelots, au-delà de l’incroyable promenade dans le désordre pittoresque des ateliers que proposent ces photographies, c’est une saisissante image de l’artiste dans les années 1880-1890 qui est donnée ici. Un homme capturé par l’objectif du photographe dans son environnement, tel un animal que l’on observerait dans son écosystème. A livrer ainsi son intimité aux regards, c’est au spectateur tout puissant qu’en cette fin de siècle l’artiste passe le flambeau de son autorité perdue.

Informations complémentaires

Pages : 224 p.
Format : 31 x 22 cm
ISSN : à venir

Tous les titres de la collection « Iconographie en débat » :


  • Version PDF

Rechercher

d'un document

Éditions littéraires et linguistiques de l’université de Grenoble – Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9